Les berges cantilènes

Publié le par Sylvie Méheut

Les berges cantilènes

Les berges cantilènes
Propagent leur murmure
L’aigrette du soleil
Siphonne l’horizon

L’été s’enfuit déjà
Pâlissant les lasures 
Et la coulée d’azur
Glissant sur le gazon

C’est un petit chemin
Traînant dans la luzerne
C’est une flaque folle
Où la feuille s’ébat

Un chant marmoréen
Que l’angelot rappelle
Un amour oublié
Qui revient sur ses pas 

Qui parle ainsi dans l’ombre
Pour mieux se souvenir
Des fleurs en allées
Et du temps qui soupire ?

Ah les belles amours
Que l’été nous donna
Qui moururent à demi
Ou ne moururent pas !

Les berges cantilènes
Sauvages se hérissent 
Voici le vent du nord
Qui s’élance des joncs

Emportant dans sa course
Les belles sauvagines
Et les amours transis
De l’arrière-saison

 

Sylvie Méheut 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? Jusqu'où irez-vous ? (Je pense à votre Ulysse)
Merci indispensable Sylvie.
Répondre
S
Merci indispensable Yann... Vous vous souvenez donc d'Ulysse de Brest ;)
A bientôt !
J
Beau...à rendre muet...
Répondre
S
Heureuse que mes berges cantilènes te plaisent...
Merci cher Jean.