L'arche

Publié le par Sylvie Méheut

Photo © Philippe Ulliac

Photo © Philippe Ulliac

Now I’ve heard there was a secret chord
Leonard Cohen 

                                                             ***       
 

Le long de chaque lame irriguée par le vent
Se perd une douceur ourlée de démesure

Une onde qui rugit
Une onde qui appelle
Au couronnement de l’instance première

Au premier cri venu
Qui tourmente la nuit de son glaive d’azur
De son chant ancestral

Et la question se pose 
Aux rêves éludés
Aux brumes chapardeuses
Aux genèses qui roucoulent
Sur le versant du monde

Là où le temps s’éclaire
Orgueilleux et serein
Là où l’amour humain prend son envol
Avant le recouvrement de toute chose due

Au verso de chaque vague
Se dresse l’arche tangible

De nos assentiments

 


Sylvie Méheut


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Diharsce 07/09/2021 16:57

Beau

Sylvie Méheut 07/09/2021 19:01

Merci d'être passé sur cette rive-ci. Merci infiniment Jean.

Yann P 06/09/2021 21:05

« L’acte et le lieu de la poésie » pour reprendre Yves Bonnefoy.
J'aurais tant à vous dire alors que tout ici nomme le silence.
je vous remercie Sylvie

Sylvie Méheut 07/09/2021 09:27

La verticalité du silence... Merci mon cher Yann pour ces douze années de présence.