Ton visage adoré

Publié le par Sylvie Méheut

 

Ton visage adoré où s’arrime le monde

J’y suis venue cueillir la palme du printemps

Et je plonge en tes yeux comme plonge le temps

Lorsque le vent dénoue sa cape vagabonde

 

Ton visage adoré

Avec toutes ses cascades et tous ces chemins creux

Qui mènent le bonheur de mes lèvres à tes yeux

Où s’irisent en riant d’étranges mappemondes

 

Visage Ô paysage

Viens 

Entre dans la ronde

 

Entre avec tes palombes

Tes collines en fleurs

Tes îles florifères

Tes versants faméliques

Tes aurores premières

Tes bracelets de feu

Tes berges

Tes crécelles

Ta loi et ta musique

 

Entre avec tes silences

 

Visage Ô paysage

Viens

Entre dans la danse

Que je sente en mon sein l’écho de l’infini

Battre battre tambour avant que de renaître

 

Qu’il serait bon Amour de s’endormir ainsi

Ainsi que le lilas

Tes lèvres à ma fenêtre

 

 

 

Sylvie Méheut

Extrait du recueil Le cercle de l'aurore, Monde en poésie éditions.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article