L'empreinte

Publié le par Sylvie Méheut

L'empreinte

Je suis d’un autre clan et d’une autre fratrie
Je suis l’homme à genoux et la femme aux abois
La louve suffocante au ventre du sous-bois
Quand sonne l’hallali sur l’autel des jours

Je suis d’un autre monde et d’une autre patrie
Je suis la voie tremblée qui dépèce le soir
La main fraîche du vent au front du désespoir
Et l’hospice espéré au versant de l’amour

Je suis d’un autre siècle et d’une autre mémoire
Je suis ce ciel ouvert rompu dans ton regard
Je suis celui qui sait et celle qui s’égare

Je suis le dissident  l’aveugle  l’exilé
Qui sur le toit des villes sabrent l’immensité

Je suis de tous les camps  De toutes les fratries
Je suis de chaque monde et de chaque patrie
Je suis de tous les siècles et sur chaque mémoire

L’empreinte de la vie - L’empreinte de l’espoir


Sylvie Méheut 

Extrait du recueil Le cercle de l'aurore, Monde en poésie éditions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article